jeudi 25 août 2016

Comment je vais tuer papa de Carine Bergfeldt






CARINA BERGFELDT
Comment je vais tuer papa
EDITIONS Hachette (Black Moon Thriller) - PARU EN 2014 - 426 PAGES


Suède, Janvier 2010. Deux pieds dépassent de la surface gelée du lac Simsjön, près de la ville de Skövde. Ils appartiennent à Elisabeth Hjort, une jeune mère de famille. Trois autres femmes (deux journalistes et un inspecteur de police) s'intéressent de près à l'affaire. Trois femmes qui doivent affronter leurs propres démons. Parmi elles, l'une s'apprête à commettre un meurtre à son tour, à tuer celui qui a fait de sa vie un enfer : son propre père. Mais laquelle des trois est-elle ? 


 Ma chronique :

Il faut avouer qu'avec un titre pareil, on ne peut qu'être intrigué et tenté de découvrir l'histoire que ce livre renferme ! C'est d'ailleurs ce que je me suis empressée de faire lors de sa sortie et c'est assez convaincue que je ressors de cette lecture. On plonge dans les vies respectives de Ing-Marie, Julia et Anna. Ces trois femmes travaillent toutes autour du meurtre d'Elisabeth Hjort, jeune mère de deux petits garçons, qui a disparu soudainement il y a plusieurs jours et dont on vient de découvrir subitement le corps... La thèse du suicide est très vite écartée et de là, commence une enquête tumultueuse. Julia et Ing-Marie sont journalistes, la deuxième étant spécialisée dans la rubrique criminelle, ce qui les amène à interagir dans cette affaire criminelle. Anna, quant à elle, fait partie de la police, et est donc aux premiers rangs de l'enquête. Elles vont devoir faire appel chacune l'une à l'autre pour résoudre cette affaire et découvrir les réponses à leurs nombreuses questions ! L'enquête en elle-même est très bien ficelée, tout se tient, chaque indice est cohérent et chaque démarche des personnages est logique et mène (ou non) à des réponses ou du moins à de nouvelles pistes. L'auteure a écrit un formidable thriller qui nous plonge à la fois dans  cette enquête concernant le meurtre d'Elisabeth mais également dans la vie d'une jeune femme dont le souhait est de tuer son père qui n'a jamais été tendre ni avec elle, ni avec ses frères ou encore avec ses diverses femmes. L'idée de ce "double roman" est mené avec brio par la plume de Carina Bergfeldt, avec un rythme de lecture très fluide et prenante, multipliant les actions, les rebondissements et les mystères haletants. Pas de mélange au niveau des histoires, le lecteur n'est pas perdu avec cette double action. Je garde donc un excellent souvenir de cette lecture que je ne peux que vous conseiller, même si vous n'êtes pas un grand adepte de thriller, celui-ci est vraiment agréable à découvrir pour se lancer dans le genre.


9 commentaires:

  1. Le titre est déjà bien flippant, je note ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Il me donne bien bien envie :O Je pense que je l'achèterai dans pas trop longtemps :)

    RépondreSupprimer
  3. Oh, la Suède ! J'adore les romans qui se passent dans ce pays. :D Même en n'étant pas adepte de thrillers, tu me donnes envie de découvrir celui-ci.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien les thrillers, alors pourquoi pas ! Merci pour la découverte. :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis pas une grande fan des thrillers mais celui-ci me tente tout de même :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai déjà entendu parler de ce roman, il faudrait que je tente, le titre m'intrigue!

    RépondreSupprimer
  7. pas tout à fait mon genre de lecture, mais pourquoi pas! puis la couverture accroche bien (#fillesuperficielle)

    RépondreSupprimer
  8. Rien que le titre et la couverture me donnent terriblement envie !

    RépondreSupprimer
  9. Avec ce résume, cette couverture et ta chronique comment ne pas craquer ?!

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !