dimanche 24 septembre 2017

Le béton qui coule dans nos veines de Laurence Schaack et Goulven Hamel







Coup de ♥ 

LAURENCE SCHAACK & GOULVEN HAMEL
Le béton qui coule dans nos veines 
EDITIONS Nathan (Backstage) - PARU EN 2011 - 238 PAGES


1981. New York. prince G., jeune graffeur au talent fou, s'engouffre dans un souterrain du métro avec ses bombes de peinture. Quelques instants plus tard, il meurt, renversé par une rame de métro. La police conclut au suicide. Mais dix ans après, ses amis ne comprennent toujours pas les raisons de sa mort. Il est l'heure pour chacun d'entre eux de découvrir la vérité... 

samedi 23 septembre 2017

Au nom du père, du fils et de John Lennon de Laurence Schaack et Goulven Hamel







Coup de ♥

LAURENCE SCHAACK & GOULVEN HAMEL
Au nom du père, du fils et de John Lennon
EDITIONS Nathan (Backstage) - PARU EN 2011 - 232 PAGES


Cornelius Caine, jeune aristocrate bègue et maladroit, quitte son collège archi snob pour se plonger dans le "swinging London". Grâce à sa cousine sexy et délurée, il découvre la mode, les soirées branchées et rencontre même ses idoles, les Beatles. Il tombe sous le charme du plus insaisissable d'entre eux, John Lennon, et noue avec l'icône pop une dangereuse amitié qui le mènera à la découverte de lui-même.

vendredi 22 septembre 2017

Ruby tête haute d'Irène Cohen-Janca & Marc Daniau


IRÈNE COHEN-JANCA & MARC DANIAU
Ruby tête haute
EDITIONS les éléphants - PARU EN 2017 - 40 PAGES


L’histoire vraie de Ruby Bridges, l’une des premières enfants noires à intégrer une école pour Blancs aux États-Unis. Dans la Louisiane des années 1960, Blancs et Noirs ne se mélangent pas. Ruby ne peut pas étudier à l’école près de chez elle, réservée aux Blancs : elle doit se rendre dans une autre école, bien plus loin de sa maison. Mais la ségrégation vit ses dernières heures et, à la rentrée de ses 6 ans, Ruby est la première enfant noire à intégrer une école de Blancs. L’hostilité de la population est immense et, arrivée en classe, Ruby est la seule élève… C’est le début d’une année terrible qui marquera sa vie. Ruby Bridges a été érigée en symbole de la lutte pour les droits civiques, notamment en devenant le sujet du célèbre tableau de Norman Rockwell, The Problem We All Live With, où on la voit sur le chemin de l’école escortée par quatre marshalls fédéraux. Avec le soutien d’Amnesty international.

jeudi 21 septembre 2017

Le journal de Gurty, tome 3 : Marrons à gogo de Bertrand Santini







Coup de ♥ 

BERTRAND SANTINI
Le journal de Gurty, tome 3 : Marrons à gogo
EDITIONS Sarbacane (Pépix) - PARU EN 2017 - 166 PAGES

La nature s'endort et Gurty se réveille... Hourra ! C'est parti pour de nouvelles aventures couleur marron et goût châtaigne ! Mais une menace plane : un mystérieux voleur d'animaux kidnappe un à un les chats (même Tête de Fesses) et les chiens du voisinage ! Plus le choix : Gurty et Fleur doivent unir leurs forces pour tenter de retrouver leur ennemi préféré... Gags et fous rires à gogo !

mercredi 20 septembre 2017

Le Seigneur d'Opium de Nancy Farmer



NANCY FARMER
Le Seigneur d'Opium
EDITIONS Ecole des loisirs - PARU EN 2016 - 553 PAGES


À quatorze ans, Matt est un Seigneur de la drogue. Après la mort d’El Patrón dont il était le clone, l’adolescent a hérité d’Opium, un pays créé de toutes pièces entre les États-Unis et le Mexique pour y développer la culture du pavot et fournir en drogue les trafiquants du monde entier. Aujourd’hui, tous s’attendent à le voir suivre les traces de l’ancien Seigneur d’Opium, dont il partage l’identité, l’ADN et peut-être davantage… Pourtant Matt a d’autres ambitions. Il compte en finir avec la culture de la drogue et libérer les eejits, ces clandestins transformés en esclaves-zombies programmés pour travailler sans relâche dans les champs de pavot. Mais avant d’y parvenir, il doit apprendre à se faire respecter et tenir à distance les autres Seigneurs de la drogue prêts à fondre sur son territoire, comme le terrifiant Glass Eye Dabengwa. Quitte à suivre les conseils que lui murmure à l’oreille une voix familière, celle d’El Patrón, comme revenu d’entre les morts…