L'Education Sentimentale de Flaubert





FLAUBERT
L'Education Sentimentale
EDITION Folio (Classique) - PARU EN 2005 - 502 PAGES

- Adieu, mon ami, mon cher ami ! Je ne vous reverrai jamais ! C'était ma dernière démarche de femme...
Et elle le baisa au front comme une mère...
Elle défit son peigne ; tous ses cheveux blancs tombèrent.
Elle s'en coupa, brutalement, à la racine, une longue mèche.
- Gardez-les ! adieu !
Quand elle fut sortie, Frédéric ouvrit sa fenêtre. Mme Arnoux, sur le trottoir, fit signe d'avancer à un fiacre qui passait. Elle monta dedans. La voiture disparut.
Et ce fut tout.


Ma chronique :

Dans la foulée de Stendhal, Flaubert offre une romance moins dramatique que son prédécesseur mais également plaisant pour le lecteur. Le lecteur plonge dans la vie de Frédéric Moreaux, un jeune étudiant qui décide de faire son entrée dans la vie bourgeoise. Pour se faire, il va se lier d'amitié avec Monsieur Arnoux, car Frédéric est tombé sous le charme de sa femme, en un seul regard. Il va donc côtoyer ces riches personnes, qui vivent pleinement sans faire attention à la dépense, ce qui va d'ailleurs jouer des tours à certains... Les personnages ne sont pas très attachants pour le lecteur, mais chacun est unique en son genre et intriguant par sa vie, ses manières, ses secrets, etc. La plume de l'auteur est très belle, parfois (voire souvent), l'heure est aux longueurs, ce qui peut parfois être désagréable à la lecture, la freinée, ainsi que l'action qui est assez souvent absente ou redondante, sans surprise... Malgré ces points négatifs, l'histoire en elle-même est assez belle, pas uniquement centrée sur le caractère romantique, mais bien sur des détails politiques de l'époque également qui y ont une place assez importante. La fin laisse un peu à désirer (on se dit très platement "tout ça, pour ça..."), mais pour ce genre de classique, l'attente du lecteur n'est pas très portée sur des détails tels que la fin, l'action, etc. Il reste intéressant à découvrir pour enrichir ses connaissances livresques, sans non plus être LE roman du classique et incontournable je pense, personnellement. A découvrir si le cœur vous en dit, bien sûr.

4 commentaires:

  1. Un classique que je n'ai pas encore découvert ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'avais bien apprécié cette lecture surtout grâce à l'écriture forcenée de Flaubert que j'aime beaucoup. Par contre je n'ai plus vraiment de souvenir de la fin..

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais commencé mais je ne l'ai jamais fini. Je trouvais (comme tu le dis dans ton article) l'histoire assez molle.

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !