11.20.2018

Et toi, tu mets quoi dans ta culotte ?



Mon aventure zéro déchet...

Je me suis vite rendue compte, après les changements survenus dans ma cuisine pour éliminer les déchets alimentaires et manger plus sainement, qu’une seconde poubelle était très présente de semaine en semaine dans ma maison : celle de la salle de bain. Enfilez vos gants et découvrons ce qui remplissait majoritairement ce sac : mes protections hygiéniques. Si tu es un homme, ne fronce pas le nez de dégoût comme ça, lis ce poste et instruis-toi également sur le sujet pour soutenir ta compagne, ta sœur, ton amie, ta cousine, ta maman, bref, qui tu veux qui serait dans le cas. Car oui mesdames, les protections hygiéniques sont un véritable fléau écologique

Mais que faire ?

Certes, ces petites choses que nous insérons dans notre culotte ou dans notre intimité sont essentielles dans notre quotidien mais il est possible de se passer de ce que propose les grandes surfaces (j’te jure !) et personnellement, j’ai opté pour la formidable cup.


Pourquoi ?
Premièrement, je n’étais pas très emballée par le concept de la serviette hygiénique lavable pour mon organisation personnelle. Déchirement au cœur car il en existe de tellement belles avec de superbes motifs pour les décorer que j’ai tout de même hésité pour revenir sur ma première idée, la cup : tu la mets, tu la vides, tu la laves, tu la remets. Mais que demande le peuple ?! Mais l’expérience ne s’est pas avérée être aussi simple...

Il faut que je précise que je n’ai que très rarement mis par le passé des tampons alors, n’étant pas très à l’aise avec mon corps, j’ai eu du mal à me familiariser à insérer cette cup (qui d’ailleurs me semblait énorme, malgré le pliage méthodique) sans me faire mal, pire à la ressortir sans être au bord de la crise de nerf parce qu’elle ne faisait que s’enfoncer plus loin.
Passé tous ces événements stressants et les premiers essais hors règles, j’ai lu les nombreux témoignages existants sur la toile parlant du sujet pour me rassurer et partir à l’assaut de ma toute première semaine équipée de ma nouvelle cup.

Et maintenant, convaincue ? 

Je ne remettrai plus jamais une serviette hygiénique jetable ni de tampon (pour le peu que j’en ai mis) ! Je suis entièrement satisfaite de cette protection durable qui convient parfaitement à mon mode de vie. Certes, il faut du temps pour apprivoiser son corps, comprendre quand vider la cup, l’insérer convenablement pour qu’elle soit bien positionner, la laver et stériliser avec soin pour éviter toutes bactéries indésirables, et surtout, pour arrêter de jouer au apprenti docteur en la vidant proprement dans les toilettes. Mais cela a vite été acquis une fois devant le fait accompli : les règles sont là, il faut les gérer et surtout gérer sa cup.
La quantité de déchet a diminué de façon extraordinaire, c’est également une façon de faire de belles économies car l’investissement d’une cup ou de serviettes lavables est beaucoup plus économique que des protections jetables (à savoir qu'il existe également des tampons classiques en coton biologique pour les indécises). J’ai également beaucoup appris sur mon corps, me sentir à l’aise avec, vérifier que tout est bien normal pendant cette période (voire témoignages sur l'endométriose et ces femmes qui l'ont découvert notamment grâce à leur cup).



Bref du positif et encore du positif dans un mode de vie qui j’espère, sera celui de demain : le zéro déchet. Alors si tu as encore des réticences à ce sujet, en tant qu’homme ou femme, que tu doutes, n’hésites pas à en parler par ici, je serai enchantée de t’aider ! Et si tu veux également raconter ton expérience avec des protections durables, je suis toute ouïe !

Remarque : je ne fais de la publicité pour aucune marque, aucun site mais pense à acheter local surtout pour tes protections intimes car connaître les matériaux avec lesquels elles ont été faites est pour moi primordial, surtout pour ta santé.

8 commentaires:

  1. Un compte rendu intéressant ! C'est super que tu aies réussi à apprivoiser ton corps avec la cup, je pencherai plutôt pour les serviettes lavables perso :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une aussi bonne alternative :D ! Le plus important est de trouver LA protection qui te convienne et qui soit beaucoup plus respectueuse de ton corps (sans produits chimiques nocifs) et de environnement :) Merci pour ta réaction !!

      Supprimer
  2. Mon flux étant rikiki, la cup est hors compèt'... Je me suis donc tournée vers des serviettes lavables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha dommage pour la cup pour ce combat :D C'est super que tu aies adopté les serviettes lavables en tout cas, bravo ! :D

      Supprimer
  3. Tout à fait pour aussi ! Cela fait un an que j'en utilise une également. Comme toi, j'ai eu des débuts laborieux avec une cup qui se déployait mal ! Mais à force, on adopte la fameuse technique ! Je suis contente d'utiliser quelque chose de sain, sans produit chimique, durable et économique !
    J'en profite pour te lancer sur un sujet zéro déchet totalement différent : as-tu entendu parler des perles de céramique pour purifier l'eau ? Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis également tellement contente et soulager d'utiliser une protection saine et durable pour mon corps ! :)
      Grâce à ton invitation pour participer à un concours, j'ai découvert les perles céramiques mais je n'ai pas encore testé :) Je bois déjà l'eau du robinet et je me dis que pour venir jusque dans notre évier, elle est déjà tellement traitée et retraitée que oui, parfois elle peut avoir un goût désagréable de chlore ou autre mais j'en bois sans tracas :)
      Je vais tout de même me renseigner, merci :D

      Supprimer
  4. Merci pour cet article ! J'ai également acheté une cup menstruelle, mais pour le moment pas encore essayée, à voir ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que t'encourager à l'essayer surtout si tu l'as déjà en ta possession :) Dans un premier temps, le faire au calme chez toi hors période de règle pour se familiariser avec cet engin :p

      Supprimer

Merci pour ta réaction littéraire !