La carotte et le bâton de Delphine Pessin







DELPHINE PESSIN
La carotte et le bâton
EDITIONS Talents Hauts - PARUE N 2017 - 190 PAGES


Émilie fait sa rentrée de troisième dans un nouveau collège, dans la même classe que son amie, Cloé. Très vite, Émilie devient la cible préférée de Barbara, la « star » du collège, et de toute sa bande qui l’insultent parce qu'elle est rousse, s’amusent à lui jeter de la nourriture dessus et vont même jusqu’à la blesser. Émilie supporte tout cela stoïquement, jusqu'à ce que Cloé préfère s’éloigner d’elle pour ne pas risquer de devenir elle aussi une cible.


Ma chronique :

Face à un tel résumé et dans le climat actuel dans lequel nous vivons, je n'ai pu passer à côté de ce nouveau roman de la collection Ego des éditions Talents Hauts. Vous voulez mon ressenti? Vous voulez savoir à quel point ce livre m'a révolté, à quel point j'ai eu une telle rage face aux bourreaux d'Emilie que j'avais du mal à me dire que ce n'était "que" une fiction? Notre jeune héroïne se voit quitter sa ville natale pour une nouvelle maison, un nouvel environnement du à un changement dans le travail de son père. Une nouvelle situation à gérer, avec ce gros point noir : un nouveau collège. Mais Emilie est forte, accompagnée de sa copine Cloé, elle prend cette nouvelle vie en main pour démarrer sur de nouvelles bases. Avec ses cheveux d'un roux flamboyant, la jeune fille ne passe pas inaperçue  au milieu de tous ces élèves, mais elle essaie de passer outre ce "détail" qui la singularise. Jusqu'au jour où tout bascule, où elle se rend compte qu'elle se retrouve dans un engrenage qui lui échappe totalement, avec des bourreaux à qui elle n'a rien fait, parfois elle ne les connait même pas et dont elle ne comprend pas les intentions. Le harcèlement scolaire à commencer, avec ce simple surnom qui résonne sans arrêt à ses oreilles : carotte... Notre héroïne est pourtant forte, on la suit, on la soutient mais la pression est tellement forte qu'il est impossible de ne pas craquer. Voir cette situation via les yeux d'Emilie mais également de sa copine Cloé était vraiment poignant et intéressant pour décoder toute cette situation qui est de plus en plus fréquente dans nos écoles, malheureusement. Entre insultes, moqueries, humiliations, le lecteur ainsi qu'Emilie se demandent sans arrêt jusqu'où ces élèves vont aller... Le plus aberrant, vous allez me dire, c'est de suivre les bourreaux d'Emilie, mais ce qui m'a le plus interpellé ce sont ces adultes censés être responsables du collège et qui sont tellement ingrats, avec des œillères pour ne rien voir et rester hors de ces "chamailleries". J'ai été estomaqué par leur comportement car les fautifs, ce sont bien sûr les élèves qui harcèlent, mais si leurs parents ne bougent pas et n'ouvrent pas les yeux et si les adultes responsables ne prennent pas leur rôle en main, ce sont eux les pires de l'histoire ! Ce roman est l'histoire de millions de jeunes qui en arrivent trop souvent à une tentative de suicide qui réussit ou rate avec ses conséquences dans les deux cas... Emilie est la voix de millions d'enfants, d'adolescents qu'il faut aider et que l'on doit écouter et prendre par la main. Ce bouquin devrait se retrouver dans les programmes scolaires pour conscientiser les jeunes car il est extrêmement bien construit et important d'aborder ce sujet encore trop tabou. Lisez-le, écoutez l'histoire d'Emilie, elle mérite d'être connue... J'en ai été bouleversée.


16 commentaires:

  1. J'ai vraiment envie de lire ce roman !

    RépondreSupprimer
  2. Tout ce qui touche au harcèlement me sensibilise beaucoup, donc je pense m'y intéresser !

    RépondreSupprimer

  3. A mettre dans les programmes scolaires, absolument d'accord.

    RépondreSupprimer
  4. Woh le résumé est super angoissant ! Je me le note, j'aime tout ce qui touche à l'école/éducation dans les livres.
    Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
  5. Il ne me faisait pas envie à la base, mais je dois dire qu'à force d'en lire du bien je commence à changer d'avis...

    RépondreSupprimer
  6. Un titre étonnant, je n'en avais encore jamais entendu parler...

    RépondreSupprimer
  7. Il a l'air vraiment touchant ce livre. Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  8. J'adore les éditions Talents Hauts ! Le thème est intéressant, mais c'est vrai que beaucoup de livres sont sortis récemment autour de cette thématique, alors je n'en ferai pas ma priorité dans l'immédiat.

    RépondreSupprimer
  9. Tu donnes terriblement envie de le lire, donc je vais me le prendre dès mon prochain passage en librairie, merci pour la découverte ! :)

    RépondreSupprimer
  10. J'aimerais beaucoup le découvrir, je ne connaissais pas du tout donc merci. Ayant été victime de harcèlement au collège, j'avoue que les profs et l'administration du collège n'a pas bougé d'un iota pour m'aider. Pire, le principal du collège pensait que c'était de ma faute, j'avais qu'à être sympa et moins introvertie ^^ Je pense que je lirais ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me rend folle de constater que les adultes ne sont d'aucune aide dans des situations si grave ! Et je pense que tu te retrouveras dans ce roman si tu as subi la même chose, il est très bien écrit et touchant ! :)

      Supprimer
  11. Le thème est vraiment très fort ! Le harcelement scolaire est un fléau, ceux qui ferment les yeux sont acteurs au même titre que celles et ceux qui harcèlent. Fermer les yeux c'est accepter, encourager silencieusement, se rendre complice de l'acte ...
    J'ai décidé de me teindre en rousse, et à chaque fois que je me promène dans la rue je me fais interpeller à cause de mes cheveux, des remarques gentilles aux insultes, en passant pour les gens qui font exprès d'utiliser le mot "rousse" dans leur phrase. Je n'imagine pas ce que cela doit être quand on est plus jeune, encore innocente et confronter à un tas de jeunes abrutis ...
    J"ai très envie de lire ce livre, merci de me l'avoir fait découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord avec toi et ces acteurs "passifs" sont extrêmement bien représentés dans ce bouquin, que ce soit les élèves ou pire, les adultes qui ne pensent qu'à des chamailleries. Ma maman est rousse carotte et quand j'entends que mon petit frère lui dit "tu sais, les roux n'ont pas d'âme" en riant, je me demande sa réaction face des personnes de son âge, adolescent, qui ont les cheveux comme ma maman... Être martyrisé parce qu'on ets roux est ridicule...

      Supprimer
  12. Et bien, je ne connaissais pas mais celui-là me tente bien !

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !