Samedi 14 novembre de Vincent Villeminot


VINCENT VILLEMINOT
Samedi 14 novembre
EDITIONS Sarbacane (Exprim') - PARU EN 2016 - 213 PAGES 

Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d'un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s'en sort indemne. Il quitte l'hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d'un passager. Il reconnaît le visage de l'un des tueurs et décide de le suivre.

Ma chronique :

Je dois vous avouer que, comme beaucoup qui n'oseront pas l'avouer, j'en ai un peu ras-le-bol d'entendre parler des attentas, surtout en ce moment où les médias nous préparent à des émissions "spéciales" terroristes pour commémorer la mémoire des victimes après un an à traquer les coupables sans relâche... Alors quand j'ai démarré ce roman, je ne m'attendais pas à grands choses, je n'avais pas d'attentes particulières mais je l'attendais tout de même au tournant pour voir s'il allait être à la hauteur... Et j'en suis estomaquée, abasourdie, littéralement tombée de ma chaise. Trop d'émotions, trop de douleurs vives, d'ailleurs je vous préviens que ma chronique va être aussi brouillon que mon esprit... Vincent Villeminot nous replonge au cœur de ces attentats, à travers les yeux de B., en terrasse avec son frère Pierre et tout d'un coup, la Seat noir s'arrête et tire. B. s'extirpe des débris, et voit ce spectacle macabre se déroulant sous ses yeux. Que dire, que faire, comment réagir? Les médias s’emmêlent, le voilà aux urgences où sa vie va prendre un nouveau tournant une fois qu'il en passe les portes pour repartir dans ce monde extérieur. Je vous jure que tellement le récit m'a percuté, dès que je le reposais, je pensais découvrir, à la radio, encore des bouts de ce chaos, que c'était reparti, tellement l'écriture était puissante. Les questions et interrogations que soulèvent l'auteur sont dures, elles accusent, elles percutent et nous donnent honte mais elles sont tellement vraies ! Je tire mon chapeau pour ce côté osé, sans gêne, pour le mot juste qui choque mais qui résonne en nous comme un écho de pensées inavouées. Qui n'a pas été marqué, qui n'a pas changer ses habitudes, involontairement, ou encore sa façon de penser et de juger le monde qui nous entoure. Et l'auteur nous montre ces pensées qu'on tait sans relâche, il nous oblige à faire face et à nous remettre en question. Mon cœur a palpité, tremblé, s'est serré, a saigné et s'est vidé de toute substance devant l'horreur revécue de ces moments tragiques si proche de nous encore dans le temps. Bravo monsieur Villeminot, bravo pour votre culot devant lequel je m'incline car chacun devrait pouvoir avoir votre ouverture d'esprit pour évoquer cette palette de questions et réflexions, le monde en serait meilleur, moins sombre et étroit. A travers ces personnages, ces messieurs et mesdames "tout-le-monde" qui essaient de vivre après cet événement, qui essaient de comprendre et ne savent pas comment y faire face. Ces jeunes gens qui sont l'avenir et qui essaient d'être à la hauteur, de croire en un avenir heureux possible, de passer outre la peur de sortir de son cocon. Un roman à ne SURTOUT pas louper, malgré le côté de déjà-vu dont je parlais dans les premières lignes de cette chronique, parce que ce n'est pas du déjà-vu, c'est plus que cela. Il mérite d'être lu par un large public, d'être offert, conseillé, lu et relu. Ce n'est pas un coup de coeur, mais un coup au cœur, qui vous bouleverse encore longtemps après l'avoir reposé. Encore bravo à l'auteur, à la maison d'éditions, et à l'équipe qui ont travaillé autour de ce roman, le résultat en est spectaculaire.


16 commentaires:

  1. J'ai très envie de le lire, mais j'ai décidé de vider un peu ma pal avant d'acheter de nouveaux bouquins !

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air super intéressant et fort en émotion. Je suis très tentée par cette lecture.

    RépondreSupprimer
  3. Même si tu le vends très, très bien, je ne pense pas le lire. Pas avant longtemps, en tout cas. Je trouve qu'il est encore trop tôt pour ce genre de livres. Bref. Je suis contente qu'il t'ait plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, j'ai du le stopper par moment parce que c'était trop lourd, trop dur, j'allumais la radio et j'avais l'impression que ça recommençait...

      Supprimer
  4. Très bonne chronique ! :)
    Je suis en train de le lire. Je n'ai lu que le début pour le moment mais ça chamboule un peu tout de même...

    RépondreSupprimer
  5. Ouah, ouah, waoh. Je ne connaissais pas ce livre, mais d'après ce que tu en dis, j'avais l'impression de le lire. Ta chronique est géniale, et c'est un livre que tu donnes vraiment envie de découvrir. Je note le titre de ce pas dans mon esprit.

    Camille :)

    RépondreSupprimer
  6. Ah ce roman me tente vraiment beaucoup ! :)
    Merci pour ta chronique.

    RépondreSupprimer
  7. Oui je comprends ce que tu veux dire au début de ta chronique... Je ne connaissais pas ce titre et je me le note. Il va me bousculer, me faire mal, mais je lis aussi pour cela. Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis complètement d'accord avec ce que tu dis au début de ta chronique. Ce livre a l'air très beau, très touchant, mais je suis du même avis que Les lectures de Felfie : je ne pense pas lire ce livre tout de suite, c'est encore trop tôt. Ta chronique est en tout cas très belle.

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi, j'en ai "marre" de ressasser la même chose mais ce que tu en dis me donne envie de m'y pencher de plus près, merci !

    RépondreSupprimer
  10. il est dans ma wish-list depuis sa sortie.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne le lirais pas :/ Malgré ton avis positif, lire un livre sur les attentats en me tente pas tellement.

    RépondreSupprimer
  12. J'aimerai beaucoup lire ce livre : ton avis m'y pousse !

    RépondreSupprimer
  13. Je trouve un peu déplacé d'écrire de la fiction sur ces faits bien réels et encore trop proche de nous. En fait en soi je pourrais le lire mais pas maintenant. Ce qui me gêne c'est tout le marketing qui tourne autour de ces événements et maintenant c'est au tour des livres, il suffit de voir le nombre de bouquins qui portent sur le 13 novembre et qui viennent de sortir. Bref je ne sais pas encore très bien quoi en penser, je préfèrerai lire des témoignages et non des fictions je pense. Voilà pour mon avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout a fait ton avis :) Mais je pense que tu devrais vraiment laisser sa chance à ce roman, car à travers cette fiction, l'auteur ne se contente pas de nous raconte encore une fois ces événements tragiques, non, il raconte le lendemain, le après accompagné de toutes ces questions dont on ne parle jamais, de sujets qui sont devenus complètement tabous mais qui sommeillent et tournent sans arrêt dans nos esprits :)

      Supprimer
  14. C'est un roman qui a l'air vraiment très poignant et touchant que j'ai vraiment hâte de découvrir.

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !