La vieille qui voulait tuer le bon Dieu de Nadine Monfils


NADINE MONFILS
EDITIONS Pocket - PARU EN 2014 - 288 PAGES

Mémé Cornemuse, fan d'Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque...où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques. Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s'envoie en l'air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L'extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard. Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d'à côté, avec un ancien braqueur qu'elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse...Un événement imprévu, l'arrivée d'une criminelle hébergée au couvent d'en face, va bouleverser leurs plans...


 Ma chronique :

C'est très intriguée que j'ai commencé la lecture de ce roman belge et c'est le sourire aux lèvres que je vous écris cette chronique après en avoir refermé la dernière page. On plonge directement dans l'univers de Nadine Monfils avec Mémé Cornemuse et Ginette ainsi que ce cher Marcel. Ces derniers sont un couple qui ne vivent plus très heureux, leur union étant basée sur des mensonges en tout genre, des cachotteries, etc. Marcel va être malheureusement assassiné comme dit dans le synopsis, de façon assez barbare et retrouvé par Ginette dans leur appartement conjugal. Son épouse va mener son enquête sur ce qui aurait pu causer la mort de son mari et surtout qui pourrait être son infâme meurtrier ! Avec "l'aide" de Mémé Cornemuse, elles vont aller de surprises en surprises ! Les personnages sont déjantés et décalés, ce qui est un véritable régal niveau lecture et histoire. Ceux-ci donnent du rythme au récit, une envie continuelle de les retrouver tient le lecteur en halène pour ne pas lâcher son roman, surtout que les chapitres sont fort courts, difficile de ne pas se dire qu'encore un dernier ne serait pas de refus ! L'auteure a une belle plume, avec beaucoup d'expressions belges (ne vous tracassez pas, elles sont "traduites" si vous ne faites pas partie de notre belle patrie !) très drôles et des références à des idoles oubliées ou à l'actualité qui sont bien piquantes. J'ai juste trouvé le dénouement du meurtre de Marcel un peu bref, après nous avoir emmené dans tous les sens pendant tout le roman, j'ai trouvé que ce point final était un peu brouillon et manquait d'un petit quelque chose, je trouvais même que ça ne collait pas... Ce point négatif ne gâche en rien tout le roman, tellement le reste est bon, la fin déçoit un peu mais ne diminue pas du tout la qualité du roman, je n'en reste que satisfaite par ce premier ouvrage de Nadine Monfils qui m'a envoûtée par ses délires si délicieux à lire et relire. La fin en ce qui concerne le personnage de Mémé Cornemuse m'a bien plus et promet un nouveau roman tout aussi bien que celui-ci ! C'est donc avec enthousiasme que je vous conseille ce livre et avec grand plaisir que je lirai d'autres livres de cette auteure qui fait désormais partie de mes petits trésors littéraires.

1 commentaire:

  1. Ce livre à l'air bien drôle et décalé. Des histoires comme j'aime. Il faut que je le lise ! :)

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !