Atala - René de Chateaubriand




CHATEAUBRIAND
Atala - René
EDITION Livre de Poche (Classique) - PARU EN 2007 - 251 PAGES

Atala et Chactas, deux jeunes " sauvages " épris l'un de l'autre, fuient à travers les déserts du Nouveau Monde pour sauver l'adolescent de la mort promise par les Muscogulges, tribu indienne dont le père d'Atala est le chef. La nature est somptueuse et les jeunes gens, totalement isolés, brûlent de désir. Mais Atala a fait un serment religieux à sa mère, sur son lit de mort... Adolescent en proie à l'ennui et à la tristesse, et épris d'absolu en même temps, René est, quant à lui, l'emblème de toute la génération romantique à laquelle il lègue, en 1802, ses douloureuses angoisses et ses attentes vertigineuses. D'une prose transparente et sophistiquée, Atala et René sont des récits qui emportent le lecteur sur des rivages parfois sombres mais toujours enchantés.


Ma chronique :

Ne connaissant l'auteur que de nom, c'est une hâte que j'ai commencé ce classique qui m'tait totalement inconnu et c'est globalement satisfaite que j'en ressors. Malgré son ton pompeux, Chateaubriand est un auteur à la magnifique plume, qui fait parler ses personnages (un indien comme une sauvage et un français éduqué) de façon soutenue et délicieuse à lire. Le roman et son intrigue en général ne tiennent certes pas le lecteur en haleine car dès la première page, tout montre que cette histoire va se finir sur un drame (que ce soit Atala ou René, deux romans distincts avec des personnages en commun, comme un continuité mais qui peuvent se lire indépendamment). Les personnages ne sont pas spécialement attachants mais leur histoire intrigue tout de même le lecteur par sa tournure. C'est un classique à découvrir, ne serait-ce que pour la plume de l'auteur qui est très belle, malgré les quelques longueurs peu présentes tout de même tout au long de ce court roman. Je garde un bon souvenir de ce roman même si je pense, qu'au final, l'histoire de ces personnages Chactas, Atala et René, ne restera pas hélas gravée longtemps dans ma mémoire...

2 commentaires:

  1. Un classique que je lirai sûrement :)

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerais bien lire ce classique, même si le ton pompeux pourrait m'énerver ^^

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !