lundi 22 septembre 2014

Les nuits d'après d'Emmanuelle Aublanc






EMMANUELLE AUBLANC
Les nuits d'après
EDITION Artalys - PARU EN 2014 - 299 PAGES

Veronica croit avoir trouvé le bonheur en Italie en épousant Mario. Mais le jeune homme est membre d'une unité d'élite chargée de lutter contre la mafia et disparaît soudainement. Brisée, elle rentre en France pour se reconstruire. La cicatrisation s'annonce difficile, d'autant plus que Veronica garde dans les profondeurs de son esprit une ancienne blessure : sa brève relation avec Damien. Confrontée à son premier amour, elle doit maintenant jongler avec les fantômes de son passé.


Ma chronique :

Je dois avouer que je n'avais pas spécialement d'attentes particulières envers ce livre et lorsque je l'ai commencé, je me suis laissée emporter par l'histoire comme elle venait, sans vraiment m'attacher aux personnages. Au fil des pages, j'ai vécu la douleur de Veronica fasse aux malheurs qui lui tombent dessus, j'ai détesté les mêmes personnages qu'elle et en ai aimé d'autres. Mais les pages continuent de se tourner, l'histoire avance et les personnages se succèdent pour raconter leur passé, leur histoire et de là commence un récit plein de vie et d'émotions !Veronica est une jeune femme attachante, qui c'est exilée en Italie pour commencer une nouvelle vie après une déception amoureuse pour les moins douloureuses. La vie s'ouvre de nouveau à elle et elle goûte enfin au bonheur parfait. Mais comme tout n'est jamais rose, elle va devoir faire face au décès de son mari et sa vie va basculer dans de sombres abysses... Elle va rentrer en France dans sa famille pour essayer de remonter la pente et de se refaire une santé mais hélas, elle va devoir faire face à ses démons du passé, ce qui ne va pas lui rendre la tâche simple. L'auteure a une très belle plume qu'il m'a été fort agréable à découvrir, elle fait passer le lecteur d'un sentiment de colère à de la compassion pour finir à de l'adoration suivant le personnage, puis inversement également. Elle arrive également à embrouiller le lecteur tout comme l'est Veronica entre tous les sentiments auxquels elle doit faire face, les choix qu'elle doit entreprendre mais, le lecteur a également une vision extérieure des choses qui se passent, ce qui permet du recul et une prise de positions qu'on espère que Veronica fera, suivra ce chemin. On passe de l'agacement, au soulagement, en passant également par de la perplexité ce qui rend la lecture captivante. Une bouffée de vie de 299 pages à découvrir si le cœur vous en dit, que vous n'allez certainement pas regretter.




7 commentaires:

  1. Très belle chronique . Un roman tout en émotions .

    RépondreSupprimer
  2. Il ne me tente pas vraiment celui-là

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas s'il me plairait mais en tout cas tu donnes envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas tellement tentée ; l'intrigue ne m'attire pas.

    RépondreSupprimer
  5. Je dois avouer que le résumé ne me donne pas tellement envie ^^

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !