10.29.2017

Nuits d'Enfer au Paradis de Stephenie Meyer, Meg Cabot, Lauren Myracle, Kim Harrison, Michele Jaffe




STEPHENIE MEYER - MEG CABOT - LAUREN MYRACLE - KIM HARRISON - MICHELE JAFFE
Nuits d'Enfer au Paradis 
EDITIONS Hachette (Black Moon) - PARU EN 2008 - 358 PAGES

Quelle fille n'a jamais rêvé d'être la reine du bal de fin d'année? Une robe Vaporeuse, un cavalier élégant et amoureux, une musique entêtante... Les histoires de ce recueil réunissent des héroïnes qui ont tout pour accéder au podium. Malheureusement, c'est sans compter sur les vampires, démons et autres morts-vivants qui s'invitent à la fête... Alors, prêtes à danser avec le Diable? 

Ma chronique :

J'ai eu le plaisir de découvrir ce recueil de nouvelles à l'apogée de Stephenie Meyer lors de la sortie de Twilight, j'ai donc profité de l'occasion pour la redécouvrir et lire d'autres auteures qui m'étaient inconnues. Mêlant styles et intrigues différents, cet ouvrage m'a globalement plu, je n'ai pas souvenir de ne pas avoir apprécié l'une de ces histoires. Entre frisson et épouvante, le lecteur est servi pour passer une nuit d'enfer lors de ces lectures. L'alternance entre les récits courts et longs était également assez plaisant pour le rythme de lecture, même si un goût de trop peu restait parfois à la fin... Mais mon sentiment définitif est très bon même si très court, j'ai trouvé que cet ouvrage ne volait pas ses lecteurs et que le contrat était rempli donc si vous aussi vous êtes intrigué, je vous invite à le découvrir ! Un recueil parfais en période d'Halloween pour se faire frissonner au creux du feu ou au coin de la couette... Bref, vous m'avez compris !

3 commentaires:

  1. Lu l'année dernière, c'est surtout la dernière nouvelle qui avait eu ma préférence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La dernière m'avait également le plus plu :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas ce recueil... Bon, c'est un peu trop tard pour ce Halloween, mais je ne le note pour celui de l'an prochain ! :D
    Je ne savais pas que Stephanie Meyer avait fait "ça" !

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !