Artis ou Les tribulations orientales d'un jeune homme de bonne fortune de Bruno Albert-Gondrand



BRUNO ALBERT-GONDRAND
Artis ou Les tribulations orientales d'un jeune homme de bonne fortune
EDITIONS HongFei - PARU EN 2014 - 215 PAGES


Europe. 18e siècle. Artis s’en va en Chine… mais il ne le sait encore. Fuyant l’ennui de son petit jardin qu’il aime tant, il embarque un matin – car les aventures s’envisagent mieux de bon matin – sur le premier navire en partance. Là, il fait la connaissance de personnages grotesques et attachants qui lui apprennent bientôt que le vaisseau, parti pour un long voyage, les mènera dans les plus lointains pays d’Asie, jusqu’en Chine. C’est ainsi qu’Artis – jeune homme toujours affable et parfois exaspérant, aussi naïf que précautionneux, bref héros improbable ! – s’engage dans une odyssée pleine d’insolite au cœur d’une Chine imaginaire. Artis ne sait rien encore du terrible abordage qui marquera le début de son périple, ni des passes d’armes entre roitelets locaux dont on jurerait qu’ils bataillent pour atteindre les sommets de la bêtise et de la mesquinerie. Il ne sait rien non plus de l’admirable Général Zhou ni de la caverne de la Cité de jade, de la Monture des immortels ni de la veste magique… autant d’épisodes qui mettront ses nerfs, et parfois sa vie, à rude épreuve ! Et s’il vous venait à l’idée de douter de la véracité des aventures d’Artis, sachez qu’on les tient pour sûres du récit qu’en fit à son retour le Baron de Maubriand, cet homme au long nez qui avait l’oreille du roi, et que notre héros rencontra dès la première heure de son périple sur le navire où il embarqua. Quant à Artis, il semble qu’il ait encore d’autres vies à mener loin de son petit jardin puisqu’il décida, à l’heure du retour, de ne pas rentrer tout de suite.


Ma chronique :

J'ai été assez curieuse de découvrir ce roman lorsqu'on me l'a proposé, publié par les éditions HongFei qui me comblent toujours avec leurs albums jeunesses ! Mais là, je suis dans le regret complet de vous annoncer que je suis passée totalement à côté de cette histoire... Artis est un jeune homme jardinier, qui vit dans son petit jardin avec son chat et un arbre au milieu. Mais Artis s'ennuie, profondément... Un beau matin, il laisse un mot et part s'embarquer sur un bateau pour la grande aventure ! Mais vers où? La Chine ! A travers ce récit, on suit notre jeune héros dans multiples aventures loufoques, avec une nouvelle culture à découvrir et d'autres paysages pour s'en mettre pleins les yeux ! J'ai trouvé que ce récit ressemblait énormément à Candide de Voltaire, dans le même style avec un héros peut être pas aussi niais mais qui relate les aventures qu'il vit de façon désinvolte et avec le soucis du bon mot, des dénonciations des abus de la société, etc. Je reconnais le talent d'écriture de l'auteur, la beauté de sa plume mais je n'adhère pas au style de l'histoire qui m'est passé au-dessus de la tête. Je n'avais déjà pas à l'époque adhéré au classique de Voltaire, je pense que ce qui m'horripile le plus est cette désinvolture constante sur les événements qui se passent et que l'on nous décrit (j'ai un tempérament plutôt explosif donc je n'aime pas rester impassible...). L'avantage est que les courts chapitres permettent une lecture fluide à un bon rythme pour ne pas s'ennuyer (tout le contraire d'Artis d'ailleurs) donc, je n'ai pas non plus soufflé à chaque page en espérant que ce soit bientôt fini car l'histoire est passée vite. Je ne suis certainement pas le public cible, car ce récit n'est pas mauvais, loin de là mais il ne m'a personnellement pas plu. Les personnages, l'aventure, l'intrigue, je n'ai pas réussi à accrocher à un élément pour me tirer jusqu'au bout sur une voie positive, hélas... Je suis navrée pour cette chronique un peu brouillon, comme mon esprit après de telles péripéties et j'espère que si vous êtes tentés par cette aventure, vous lui laisserez sa chance ! Merci à Gabriel Lucas pour cet envoi qui m'a permise de voir d'autres horizons de la littérature jeunesse malgré tout !


5 commentaires:

  1. Dommage qu'il ne t'ai pas plu plus que ça... A lire le résumé, j'ai de suite pensé à "Candide" de Voltaire et voir que tu y fais mention dans ton avis m'a fait sourire. Je suis fan de ce classique et je ne lis pas les romans "s'en rapprochant" trop, du coup : je passe mon tour. Mais je le note, au cas où pour le conseillé aux fans du genre ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Un ouvrage qui ne m'attire vraiment pas (surtout quand tu fais référence à Voltaire). J'ai en horreur tous ces classiques (traumatisée par ma prof en première^^).

    RépondreSupprimer
  3. A vrai dire, ce n'est pas mon style de lecture non plus ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'avais été horripilé par Candide (à l'exception de sa dernière phrase que j'aime énormément) donc je vais éviter xD

    RépondreSupprimer
  5. Vu que j'ai adoré Candide, je pense que celui-ci pourrait beaucoup me plaire. Merci pour cette jolie découverte.

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !