Les gommes d'Alain Robbe-Grillet





ALAIN ROBBE-GRILLET
Les gommes
EDITION de Minuit (Collection Double) - PARU EN 2014 - 330 PAGES

Il s'agit d'un événement précis, concret, essentiel : la mort d’un homme. C’est un événement à caractère policier - c’est-à-dire qu’il y a un assassin, un détective, une victime. En un sens, leurs rôles sont même respectés : l’assassin tire sur la victime, le détective résout la question, la victime meurt. Mais les relations qui les lient ne sont pas aussi simples qu’une fois le dernier chapitre terminé. Car le livre est justement le récit des vingt-quatre heures qui s’écoulent entre ce coup de pistolet et cette mort, le temps que la balle a mis pour parcourir trois ou quatre mètres – vingt-quatre heures « en trop ».


Ma chronique :

Face à ce classique, je restais réticente de découvrir ce style issu Nouveau Roman... Mais maintenant que j'en ai refermé la dernière page, j'avoue être très agréablement surprise par ce chouette récit policier. Certes, face aux récits policiers contemporains, il n'y s'y passe pas beaucoup d'action à proprement dite, il n'y a pas d'enquête haletante, des suspects effrayants, des méchants et des gentils, le roman est plus subtil que cela, menant le lecteur dans une enquête avec des personnages pas attachants, auxquels il est difficile de se fier par leur caractère de nouveau venu... On suit Wallas, un enquêteur venu de la capitale enquêter sur le meurtre d'un homme important du village, un certain Daniel Dupont... A travers le récit, l'auteur laisse échapper des bribes de conversations et de vie d'autres villageois, scènes auxquelles Wallas n'a pas accès, n'étant pas présent. Tout au long de cette enquête, les coupables n'en ont pas le tête et les innocents sont accusés à tord pour au final, ne pas être pleinement élucidé, hormis par un mal entendu assez fâcheux... Le roman est tout de même entraînant par son côté mystérieux, le lecteur n'attend pas forcément l'arrestation du coupable, mais il attend de voir comment vont se débrouiller les personnages pour sortir de cette situation. Je recommande ce classique sans hésiter, car il m'a été plaisant de le découvrir alors qu'à première vue, je l'aurai bien reposé pour en découvrir un autre ! A découvrir.

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas ce roman mais ta chronique donne plutôt envie :)

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !